Offres d'emploi

Expert : Analyse des vulnérabilités et des risques sur la situation alimentaire, agricole et pastorale

marker Niger

COOPI au Niger

COOPI au Niger COOPI est présent au Niger à partir de 2012, dispose d’un bureau de coordination à Niamey et de bases actives à Diffa, Agadez, Dosso et Tillabéri. Depuis 2014, COOPI est engagée à répondre aux divers crises comme celle du lac Tchad, de la frontière avec le Mali et Burkina Faso, l’insécurité alimentaire, la dénutrition et la problématique des demandeurs d’asile, des refugiés, des déplacés. COOPI Niger intervient avec l’appui financier de  la délégation de l’Union Européenne, ECHO,  des agences onusiennes (UNHCR, UNFPA, UNICEF, FAO, UNICEF),  USAID/OFDA  et DDC.

  • En 2019, la situation humanitaire au Niger reste marquée par cinq crises majeures: l’insécurité alimentaire, la malnutrition, les déplacements de population, les inondations et les épidémies. Les interventions en cours sont ciblées sur la protection, l’éducation en urgence, la santé mentale, la sécurité alimentaire, la lutte contre la malnutrition et la réduction de risque de désastres dans diverses zones du Niger.
  • Hormis les différents projets dans le domaine de la protection, du bien être psychosocial des enfants et de la prise en charge des mères et de leurs enfants, COOPI est membre d’un Consortium mettant en œuvre un projet dénommé SAOURI/WASSI et financé par ECHO. Sous le lead de Concern Worldwide et avec Action Contre la Faim comme autre membre, ce projet vise à anticiper et réduire les impacts des chocs en renforçant les capacités des communautés les plus vulnérables, du DNPGCCA, de la Direction de la Nutrition à se préparer et répondre aux risques nutritionnels, alimentaires et pastoraux. En raison de la situation sanitaire et nutritionnelle préoccupante dans les régions de Tahoua, Tillabéry et Maradi ainsi que de l’évolution des vulnérabilités des communautés face aux risques (sécheresses, pathologies animales, etc.), le projet SAOURI/WASSI renforcera les capacités des structures de santé à travers la mise en place et la mise à l’échelle de l’approche CMAM Surge.  

Responsabilités  

L’Expert(e) en Analyse des vulnérabilités et des risques travaillera en étroite collaboration avec le groupe technique DRR/SAP du consortium constitué d’un point focal du bureau du Système d’Alerte Précoce National et des Experts thématiques en veille humanitaire et planifications aux Urgences. Logé chez COOPI, cette position appuiera les actions du résultat N°2 dudit projet et vient en appui aux trois (3) membres du Consortium. En amont des exercices de planification des réponses aux urgences qui seront menés au niveau de 7 départements, l’Expert(e) aura pour responsabilité globale de rendre disponibles des informations sur les risques et les vulnérabilités sur la situation alimentaire, agricole et pastorale. Ces données seront documentées et alimenteront les exercices de planification et de fixation des seuils d’alerte au niveau départemental. De manière concrète, la tâche consiste à déterminer les risques importants, leur priorisation selon l’impact et la fréquence des aléas, leurs causes, leurs conséquences et la détermination des zones et groupes vulnérables.

  • En collaboration avec l’équipe du projet, le point Focal SAP et les experts thématiques du consortium, la personne organisera des séances d’échanges, de présentation et de validation de l’approche participative des risques et vulnérabilités.
  • En collaboration avec le point Focal SAP et les Comités Sous Régionaux du DNPGCCA (Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires), coordonner les sessions départementales et communales d’analyses des risques et vulnérabilité en s’assurant que les membres du consortium intègrent les risques les plus importants, leur priorisation selon l’impact et la fréquence des aléas, leurs causes, leurs conséquences et la détermination des zones et groupes vulnérables.
  • En collaboration avec l’Expert des bases des données du projet et le point focal du SAP National, mettre à disposition du consortium une banque d’informations à niveau de 7 départements, contenant la liste des villages par ordre de vulnérabilité, leurs coordonnées GPS ainsi que les 03 principaux risques pour chaque commune d’intervention (aléas, niveau de probabilité, niveau d’impact, caractéristiques des personnes à risque).
  • Dans le but de renforcer les capacités du SAP national, élaborer un guide opérationnel pratique d’analyse des risques et vulnérabilité, adapté au contexte du Niger en général et de la zone du projet en particulier. Ce document inclura les différentes étapes des exercices ainsi que les outils adaptés pour les mener.
  • Elaboration d’un document succinct du processus d’analyse de  vulnérabilité et des risques au Niger, incluant les succès, les défis et des recommandations clés de suivi à l’endroit du consortium SAOURI/WASSI.
  • Il/Elle travaillera en concertation avec un expert en systèmes d’information géographique, la cartographie des vulnérabilités et risques constituant un des principaux aspects du projet.
  • Participation aux réunions du Cluster Sécurité Alimentaire,  Cluster Nutrition  et autres réunions de coordination.

 

Profil du candidat

  • Spécialiste de la sécurité alimentaire et de la nutrition, hautement qualifié, possédant les diplômes supérieurs appropriés (Bac + 5 ans au moins): agronomie, socio-économie, développement rural et/ou diplôme lié à la sécurité alimentaire/nutrition ;
  • Expert avec un minimum de 3 années d’expérience dans des projets de développement et/ou d’urgence, dont au moins 2 ans en Afrique de l’Ouest, et disposant d’une compétence démontrée dans les domaines d’analyses de vulnérabilité, de la Réduction des Risques de Catastrophe , de l'Agriculture durable, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • Bonnes connaissances en approches communautaires d’analyses des risques, de vulnérabilité et de planification aux urgences ;
  • Très bonne compréhension des Systèmes d’Alerte Précoce en lien avec la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • Bonne expérience en matière d'appui institutionnel et organisationnel dans le secteur agricole, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • Expérience en rédaction de rapports ;
  • Excellent niveau de communication écrit (capacités rédactionnelles) et oral en français requise.

 

Competences transversales

  • Capacités et compétences d’analyse ;
  • Capacité de travailler sous pression, en autonomie et dans un milieu souvent non confortable ;
  • Capacités de travailler en équipe et indépendant.

 

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

 

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, engagée dans la lutte contre les injustices sociales et la pauvreté dans le Sud du monde et dans la construction d'un futur dans lequel soient garantis pour tous des bonnes conditions de vie, le respect des droits et la parité des opportunités. Depuis 1965, COOPI a réalisé plus de 600 projets de développement et interventions d'urgence dans 50 pays, employant plus de 30.000 opérateurs locaux et assurant un bénéfice direct à plus de 50 millions de personnes. En Afrique, en Amérique Latine, en Asie et dans l'Europe de l'Est, COOPI favorise l'accès à l'eau et le droit à la santé et à l'instruction des communautés les plus pauvres. COOPI assure aussi une assistance immédiate et à long terme aux populations touchées par les guerres ou les catastrophes naturelles.