Offres d'emploi

Chef(fe) de Projet

marker République centrafricaine

COOPI recherche un(e) Chef(fe) de Projet en République Centrafricaine

RCA connaît depuis la fin 2012 la pire crise humanitaire depuis son indépendance en 1960, provoquée par des affrontements entre groupes armés, et des violences intercommunautaires qui ont dévasté ce pays dont la population est victime d’une extrême pauvreté. Si des milliers de vies ont été brisées, la conséquence principale de cette catastrophe est qu’au début de l’année 2017, plus de la moitié des centrafricains environ 2,7 millions de personnes, avait encore besoin d’assistance humanitaire. COOPI a assisté les populations les plus touchées par la crise en 2016,  et a mis en œuvre des projets  d’urgence dans les différents domaines de la Sécurité Alimentaire, Protection (enfants vulnérables et EAFGA, Enfants Associés aux Forces et Groupes Armés, aide aux victimes de la crise et aux survivants aux violences sexistes, réfugiés et déplacés, soutien à distance), Education, (Droits de l'homme et Réhabilitations), Distribution alimentaire et Reconstruction Précoce (construction et réhabilitation d’infrastructures).

ATTENTION : Le poste est soumis à l'approbation du Bailleur.

Contexte et enjeux du poste

L'objectif général de l'action est de renouveler le contrat social entre l’État et la population en favorisant la paix afin que relèvement socioéconomique et la réconciliation dans la zone sud-est de la RCA soient favorisés selon une approche communautaire. Pour y parvenir, l'action se développe à travers quatre volets :

1) Le renforcement des moyens d’existence à travers des activités telles que les AGR, les THIMO, l’alphabétisation des femmes et la formation professionnelle des jeunes ;

2) Le renforcement des services sociaux de base de qualité, notamment en termes d’EHA ;

3) L’appuis et le renforcement aux dispositifs communautaires de protection et gestion des conflits, aux associations socio-culturelles et récréatives ;

4) L’appuis au redéploiement des autorités locales et des services techniques décentralisés dans le Sud-est à travers la construction des bâtiments et la formations des agents techniques.

 

Objectif du projet

  • Renouveler le contrat social entre l’Etat et la population en favorisant la paix.
  • Le relèvement socioéconomique et la réconciliation dans la zone sud-est de la RCA sont favorisés selon une approche communautaire.

 

Résultats attendus

  • Les moyens d’existence et les capacités de résilience des acteurs économiques locaux sont renforcés ;
  • L’accès durable des populations aux services sociaux de base de qualité, notamment en termes d’EHA est renforcé ;
  • Les liens d’entraide et de solidarité sont encouragés afin d’apaiser les tensions inter- et intra-communautaire ;
  • Les capacités des autorités locales et des services techniques décentralisés sont renforcées afin de délivrer des services aux communautés.

 

Responsabilités générales

Le(La) Chef(fe) de Projet assurera les taches suivantes :

  • Coordonner la planification, la mise en œuvre, le suivi, l'évaluation des activités selon l’action définie dans le narratif approuvé du projet.
  • Gérer l’allocation des ressources du projet – humaines, financières, matérielles, et informations - en collaboration avec les Directions / Unités compétentes du CONSORTIUM entre les ONG internationales Concern Worldwide, COOPI, IMPACT Initiatives, Oxfam, Free Press Unlimited et les ONG nationales qui seront sélectionnées ensuite, afin d’assurer que les équipes du projet disposent des moyens nécessaires pour la bonne conduite de leurs activités; ceci en assurant le respect des procédures du bailleur de fonds et de COOPI.
  • Assurer le rapportage technique et financier en conformité aux Conventions de financement avec les bailleurs.
  • Assurer la communication externe vis-à-vis des partenaires institutionnels, des autorités locales, de la Communauté Internationale.
  • Connecter et créer des synergies entre les équipes du projet et les acteurs clés.
  • S’appuyez sur  le Comité de pilotage du projet composé par toutes les ONG membres de consortium en répondant devant sa l’Unité de direction  par rapport à l’avancement des activités, monitorage  et rapportage.

 

Responsabilités spécifiques

1. Sur le plan organisationnel : faciliter la communication et les liaisons

  • Développer et maintenir des relations fortes avec les partenaires et collaborateurs de l’opération – aux niveaux organisationnel et institutionnel ;
  • Faciliter la communication entre les équipes du projet à travers les réunions, les contacts réguliers et l’utilisation des outils de communication ;
  • Veiller à la cohérence des activités / stratégies : organiser des réunions entre les partenaires afin de stimuler l’échange d’informations, d’harmoniser les stratégies et les méthodologies, de proposer et de définir des approches et stratégies commune ;
  • Gérer les interactions journalières avec les acteurs et fournir des informations appropriées et à temps lorsque celles-ci sont requises.
  • Développer en collaboration avec le Comité de pilotage du Consortium, des outils appropriés pour faciliter le partage d’information, aussi bien avec le grand public, qu’avec les acteurs clés ;
  • Superviser la planification, la structure, l’évaluation et la production des comptes rendus des réunions du projet ;
  • Assurer un suivi sectoriel des projets et participer au processus d’assurance qualité pour garantir la réalisation optimale des interventions ;
  • Veiller à la cohérence des activités des programmes : organiser des réunions de relais entre les programmes afin de stimuler l’échange d’informations, d’harmoniser les stratégies et les méthodologies, de proposer et de définir des approches et stratégies communes ;
  • Stimuler une dynamique sectorielle pour l’analyse, l’étude des questions sectorielles et transversales, la concertation et le partage d’expériences ;
  • Identifier les besoins d’appuis techniques ponctuels et mobiliser les ressources ad hoc, missions d’échanges, etc. ;
  • Soutenir la conception et la mise en œuvre des stratégies de la sécurité alimentaire / développement rural/moyens d’existences et contribuer à la définition des stratégies auprès de la Coordination de COOPI RCA.

 

2. Sur le plan opérationnel / logistique : suivi des activités de la coordination des opérations

  • Créer, mettre en œuvre, évaluer et réviser les plans de travail et les chronogrammes des activités du projet, et assurer l’allocation appropriée des ressources ;
  • Jouer un rôle central dans la planification, la revue et l’évaluation du projet ;
  • Coordonner la rédaction des rapports officiels du projet ;
  • S’appuyant sur le travail de Comité de pilotage, justifier et présenter devant le Responsable de Chef de file de consortium les documents de suivi rapports, les rapports etc. ; 
  • Gérer les procédures internes pour l’équipe du projet ;  
  • Appuyer les équipes du projet pour qu’elles se conforment aux règles et principes organisationnels, comme par exemple, la politique de formation, publication des modules de formation / sensibilisation, présentation au niveau institutionnel, les lignes directrices des éthiques ;
  • Élaborer un plan d’achats en consultation avec le coordonnateur logistique de pays et la logistique de pays; ceci dans le respect des procédures du bailleur de fonds et de COOPI ;
  • Assurer l'exécution des contrats avec les fournisseurs et prestataires de services ;
  • Faire de la mise à jour l'inventaire ;
  • Garantir la supervision des données logistiques et l'analyse de celle-ci ;
  • Assurer le bon fonctionnement du système de communication en ce qui concerne également le plan de la sécurité, qui a la responsabilité de l'application.

 

3. Sur le plan  administratif / financier : gestion des comptes du projet

  • Élaborer une programmation financière pour l’exécution du budget en utilisant les outils prévus (preppy) ;
  • Supervision de la gestion et de la comptabilité du programme. Suivi de la planification budgétaire, les dépenses du projet avec l’administrateur du projet et l’administration du pays ;
  • Assurer suivi budgétaire, monitorage financier et administratif mensuel à travers les outils de COOPI pour la planification des dépenses et de la gestion financière et administrative ;
  • Contribuer à la rédaction de rapports financiers en garantissant le respect des échéances avec la coordination pays, les bailleurs de fonds et des partenaires ;
  • Préparer les ébauches des correspondances et les réponses aux demandes à la base sur le projet ;
  • Représenter le Chef de mission / Chargée des Programmes aux réunions et ateliers du projet lorsque cela s’avère nécessaire.

 

4. Sur le plan administratif / gestion de ressources humaines

  • Assurer la mise en place de règles de Règlement pour la gestion du personnel local / Règlement pays COOPI RCA avec l'administration : le responsable des RH Staff national pour le personnel du projet ;
  • Assurer en ce qui concerne les procédures de recrutement, le développement des TdR et la question des contrats, alors la gestion ordinaire ;
  • Superviser des mouvements de personnel dans le respect des formalités administratives et les règles de sécurité ;
  • Surveiller, évaluer le point au personnel de terminaison ;
  • Appliquer des règles de procédure au personnel national de suivi ;
  • Définir des besoins de formation ou de renforcement du personnel et toutes autres tâches nécessaires à la mise en œuvre correcte et en temps opportun du projet, identifiés d'un commun accord et toutes autres tâches nécessaires à la mise en œuvre correcte et en temps opportun du projet, identifiés d'un commun accord.

 

5. Et toutes autres taches nécessaires à la bonne et ponctuelle réalisation du projet, ou action demandé par la coordination pays dans le cadre d’intervention.

 

Profil du Candidat

Essentiels

  • Être titulaire d’un diplôme de formation en économie, en coopération au développement ou d’ingénieur en sciences agraires / agronome / zootechnicien dans un domaine en relation avec l’agriculture / élevage doté(e) d’une formation universitaire supérieure de type Bac +5 ;
  • Avoir une d’expérience avérée min. de 5 ans de travail en gestion de projets multisectoriels en Consortium avec les ONG internationales et nationales avec les agences étatiques, avec une composante AGR en agro-élevage en Afrique subsaharienne et en particulier en Afrique Centrale ;
  • Avoir une expérience ou un intérêt sur la recherche portant sur les systèmes de production, la formation, le renforcement de capacités dans les milieux d’Afrique subsaharienne ;
  • Avoir une excellente maîtrise de la langue française tant à l’écrit qu’à oral ; 
  • Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique, particulièrement Microsoft Office ® et plusieurs autres logiciels couramment utilisés.

 

Compétences transversales

  • Être immédiatement opérationnel, innovant et capable d’entreprendre et de mener à terme des initiatives, ainsi que l’établissement de bons réseaux dans le domaine du partenariat ;
  • Avoir une excellente capacité d’écoute, de dialogue et de collaboration entre des différents partenaires sur un même projet ;
  • Posséder une bonne élocution en public et une excellente capacité rédactionnelle ; bonne capacité d’animer les groupes de suivi, d’évaluation et de rapportage ;
  • Être autonome dans la gestion des priorités, savoir  prendre des décisions dans l’urgence, et établir une relation de confiance avec ses interlocuteurs ;
  • Avoir une habilité à former, orienter, motiver et accompagner les équipes internationales ensembles avec les nationales ;
  • Avoir le sens de l’organisation, de la bonne planification, et être habilité à résoudre les problèmes ; 
  • Démontrer une habileté pour la rédaction et l’édition des rapports / documents / modules de formations ;
  • Être compétent dans la collecte, la gestion et / ou l’analyse des données ;
  • Posséder une excellente gestion du stress, capacité à s’adapter à un environnement avec de sécurité volatile.

 

Complement / Atous

  • Précédente expérience avec COOPI et connaissances de ses procédures sera un atout ;
  • Expériences de travail dans des pays d’Afrique francophones ou en RCA ;
  • Expériences de travail dans le secteur EHA.

 

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

 

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. Depuis 1965, COOPI a réalisé plus de 1600 projets de développement et interventions d'urgence dans 63 pays, employant 55.000 opérateurs locaux et assurant un bénéfice direct à 100 millions de personnes. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l'accès à l'eau, ainsi que le droit à la santé et à l'éducation des communautés les plus pauvres.