Offres d'emploi

Spécialiste Protection

marker Rép. Dém. du Congo

COOPI recherche un/e Spécialiste Protection en RDC

Présente en RDC depuis 1977, COOPI y a fortement développé ses interventions au cours des 20 dernières années en réponse aux multiples crises qui ont déstabilisé le pays. L’organisation compte désormais une dizaine de bases en province, une coordination nationale à Kinshasa, et un budget annuel supérieur à 10 millions $.

À partir du Kivu, où il y a eu la première intervention, la réponse de COOPI s’est progressivement étendue à d’autres zones, pour la mise en œuvre de programmes d’urgence en faveur des populations déplacées et victimes des conflits. La nutrition, la sécurité alimentaire et la protection sont nos trois principaux secteurs d’activité en RDC. Dans les provinces en sortie de crise, COOPI  développe des projets pluriannuels qui posent les bases d’un développement harmonieux et durable. L’Union Européenne, ECHO, les Agences des Nations Unies et le Fonds Humanitaire de la RDC sont les principaux bailleurs de COOPI dans le pays.

 

Description du Projet

TitreAssistance intégrée et multisectorielle aux victimes et leurs familles des crimes commis par le groupe armé de Thomas Lubanga Dyilo.

Bailleur : Fonds au profit des victimes – Cour Pénale Internationale

Secteurs d’activités : Stabilisation et relance communautaire

 

 
Contexte et enjeux du poste

De 2008 à 2017, COOPI et son partenaire ont apporté une assistance à plus de 500 ex-enfants soldats (ESFGA) et 1000 filles mères, grâce au financement du Fonds au Profit des Victimes de la CPI.

Dans le cadre de cette proposition, COOPI avec son partenaire comptent contribuer à la mise en œuvre du Plan stratégique du Fonds au profit des victimes et du Plan de suivi des performances général du Fonds,  dans le respect de son but stratégique # 1 « les victimes et leurs familles surmontent les préjudices subis, mènent une vie digne et participent à la réconciliation et à la consolidation de la paix dans leur communauté » par la mise en place trois volets d’appui holistique :

  • Santé mentale : L’assistance sera dispensée dans les centres/structures communautaires de prise en charge psychologique. Le projet priorisera le soutien et/ou la therapie psychologique individuelle et en groupe par des assistants psychosociaux (APS) et des psychologues (y compris les mediations et reunifications familiales).
  • Santé physique : assistance dispensée dans les structures sanitaires des localités de residence des victimes. Pour les soins sanitaires appropriés (cas de complication medicale), les victimes seront referées dans les structures sanitaires appropriées de la province de l’Ituri (Bunia, Aru) et dans les autres villes du pays (Goma, Bukavu et Kinshasa).
  • Réinsertion socioéconomique : le projet priorisera l’assistance individuelle selon les besoins et le choix de chaque victime. Les victimes seront sensibilisées à l’opportunité d’adherer aux associaltions locales de microcredit (particulierement les MUSO) qui seront appuyées dans le cadre du projet. Les formations professionnelles seront assurées par les centres/ateliers appropriés déjà existants dans les localités de residence des victimes.

Le projet va aussi intégrer dans les trois composantes, et de façon transversale la consolidation de la paix et la reconciliation (y compris les mediations familiales).

Responsable hiérarchique : Chef de projet expatrié

Sous sa responsabilité : N/A

 

Nous encourageons le personnel international présent dans le pays à postuler.

 

Responsabilités générales

  • Sous la responsabilité du Chef de projet, Le/La Spécialiste protection apporte un appui technique ponctuel au démarrage du projet CPI en se concentrant plus particulièrement sur les aspects méthodologiques et la mise en place de mécanismes pour garantir le respect des principes de protection et de confidentialité par le personnel de COOPI et des partenaires de mise en œuvre du projet. Ce travail sera réalisé en étroite concertation avec le point focal Protection de COOPI au siège de Milan et les experts sectoriels de la CPI.
  • Le/la spécialiste protection participera également au recrutement et briefing du personnel technique du projet, identifiera les besoins spécifiques en matière de formation / recyclage et proposera des actions correctrices à travers des modules e-learning ou du présentiel. Le/la spécialiste protection sera amené(e) à concevoir / adapter des supports pédagogiques et animer des séances de formation à destination des personnels COOPI et des partenaires de mise en œuvre.

 

Responsabilités spécifiques

  • Rédiger et mettre en place une politique de confidentialité apte à protéger les droits des bénéficiaires et conforme aux attentes du bailleur, en coopération avec ce dernier.
  • Rédiger les standards et lignes directrices visant à garantir le respect des principes de protection transversale dans la prise en charge psychosociale, y compris dans le cadre du diagnostic des structures de prise en charge et des thérapies de groupe.
  • Contrôle des protocoles d'accord avec les centres de prise en charge psychosociale.
  • Contrôle qualité du matériel de formation des psychothérapeutes et assistants psychosociaux, identification des besoins et lacunes en la matière, développement du matériel manquant.
  • Suivi de la prise en charge thérapeutiques sous l'angle du respect des principes de protection.
  • Supervision de l'activité de sensibilisation sur l'éducation à la paix et à la réconciliation. Identification et développement du matériel de communication nécessaire.
  • Supervision de la mise en place, de la formation et du soutien des groupes d'initiative locale pour la paix et la réconciliation.
  • Suivi de la documentation des conflits entre les victimes et leurs familles ou la communauté.
  • Formation des employés concernés à la protection transversale, au genre et violences basées sur le genre ainsi qu'à la prise en compte du handicap dans l'action humanitaire, y compris la collecte de données concernant le handicap.
  • Identification des obstacles à l'inclusion des personnes marginalisées (femmes, personnes vivant avec un handicap, minorités ethniques ou religieuses, etc.) et des stratégies d'inclusion envisageables et adaptées au contexte.
  • Suivi de la mise en œuvre de l'inclusion des personnes marginalisées.
  • Suivi du respect des principes de protection transversale dans les activités génératrice de revenu (respect du choix du bénéficiaire, assurer l'accès des femmes aux métiers considérés comme masculins et inversement).

 

Autres taches

  • Apporter un appui technique en protection lors de la préparation et négociation de nouvelles propositions de projet (protection mainstreaming inclus) ;
  • Représentation externe : autres membres du consortium, CPI Bunia, Clusters et groupes techniques associés, réunions groupes de travail thématiques.

 

Profil du Candidat

Essentiels

  • Diplôme Universitaire en Sciences Politiques/Sociales, droits de l’homme, Relations Internationales, ou équivalent ;
  • Forte maitrise et compréhension technique de la protection humanitaire et de la protection de l’enfance en situation d’urgence ;
  • Bonne présentation et capacités réelles de représentation externe (cluster, GT et bailleurs) ;
  • Excellente maitrise du Français écrit et parlé (niveau DALF C1 – C2) et forte capacité rédactionnelle dans cette langue ;
  • Capacités à travailler en équipe mais également de façon indépendante ;
  • Capacité à préparer et animer des séances de formation ;
  • Bonne condition physique pour des déplacements et séjours en zone de crise avec un confort minimum ;
  • Capacité à travailler sous pression ;
  • Bonne maitrise du pack office.

 

Souhaitables

  • Bonne maitrise de l’anglais écrit et parlé (>B2) ;
  • Formation continue en protection humanitaire et protection de l’enfance : NOHA, IFRC, HREA, etc. ;
  • Connaissance et expérience dans l’écriture de projets
  • Connaissance et expérience dans la méthodologie de suivi et évaluation
  • Précédente expérience de travail avec COOPI et connaissance de ses procédures.

 

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

 

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis plus de 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l'accès à l'eau, ainsi que le droit à la santé et à l'éducation des communautés les plus pauvres.