Niger : semences améliorées pour s'adapter aux changements climatiques
11-04-2019 | di COOPI

Niger : semences améliorées pour s'adapter aux changements climatiques

Depuis le lancement du « Projet d’Amélioration de la Résilience Climatique et de la Sécurité Alimentaire dans les communes rurales de Soucoucoutane et Dogonkiria (PARC-SASD) » au mois de juin 2016 et financé par l'Union européenne, quatre foires agricoles ont été organisées dans la région de Dosso, au Niger.

La plupart de la population du Niger demeurent dans des zones rurales ; c’est ainsi que l'agriculture est l'un des principaux secteurs du pays a même de créer des emplois et d’améliorer les conditions de vie des communautés concernées. Cependant, le changement climatique et les fréquentes sécheresses réduisent de plus en plus les récoltes, qui ne peuvent plus offrir une vie digne aux familles.

Ces dernières années, un nombre toujours plus croissant d'hommes ont quitté leur village à la recherche d'un travail saisonnier, laissant ainsi aux femmes le soin de faire face aux conséquences du changement climatique, comme le témoigne le journaliste italien Giacomo Zandonini dans son documentaire publié pour la chaîne suisse Rsi (la vidéo suivante est en langue italienne).

Pour enrayer cette tendance, nous avons organisé quatre foires agricoles afin de promouvoir l'utilisation de semences améliorées, c'est-à-dire de semences mieux adaptées aux changements climatiques (par exemple pendant les périodes marquées par de graves sécheresses) et produisant de bonnes récoltes, même dans les zones au climat moins favorable.

Vente de semences améliorées lors d'une des foires agricoles dans la région de Dosso au Niger.

Et ce sont les agriculteurs qui ont pu constater les premiers les résultats étonnants de ces produits : « L'année dernière, j'ai essayé de semer une partie de mon champ avec ces nouvelles graines et la récolte a été très bonne. Cette année, j'ai décidé d'acheter assez de semences pour les planter sur tout mon terrain et d'autres familles de mon village, qui ont été étonnées par la qualité des semences, vont adopter le même choix ».

Au cours du projet, nous avons accordé une priorité particulière au fait de rendre les semences disponibles localement, en bâtissant six boutiques d'intrants agricoles, spécialisées dans la vente de ces produits. Cette activité, lancée dès le début du projet, a permis de créer des emplois et de donner à la population les outils nécessaires pour faire face aux changements climatiques.