Offres d'emploi

Consultant(e) analyse et ouverture mission

marker Burkina Faso

COOPI recherche un(e) Consultant(e) analyse et ouverture mission au Burkina Faso

Depuis 2016, la situation sécuritaire s'est progressivement dégradée au Burkina Faso, surtout dans les zones frontalières avec le Mali et le Niger. La récurrence d’attaques violentes sur le territoire continue de provoquer des déplacements dans plusieurs régions du pays accroissant les besoins humanitaires.

Près de 220 000 personnes sont maintenant déplacées à l’intérieur du pays, ayant trouvé refuge dans des communautés hôtes ou s’étant regroupées dans des sites dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est et du Centre Nord. De plus en plus, les centres urbains comme Kaya (Centre Nord), Dori et Djibo (Sahel) accueillent des personnes fuyant l’insécurité trouve refuge.

Également le phénomène de personnes ayant subi plusieurs déplacement s’amplifie et notamment du sahel vers le centre nord. La soudure et la saison des pluies en cours limitent l’accès à l’alimentation et aux services sociaux de base pour les déplacés et les familles d’accueil. Le déficit en abris pour les personnes déplacées reste une préoccupation majeure et met ces personnes à risque de protection et de maladies.

En plus des personnes déplacées, près de 368 531 personnes dans les régions où les centres de santé sont fermés ou n’assurent qu’un service minimum, ont besoin de soins médicaux et services de santé. L’accès à l’eau reste une problématique majeure notamment dans les lieux de déplacement en raison des afflux réguliers. Les difficultés d’accès, en raison de l’insécurité, restent un obstacle majeur pour acheminer l’assistance vers les populations affectées.

 

Responsabilités

Le/a Consultant/e est responsable de l’analyse de la situation humanitaire au Burkina Faso et pour le positionnement de COOPI dans le pays. L’interlocuteur direct est l’Area Manager.

Principaux résultats attendu:

  • Identification d’opportunité de financement auprès des principaux bailleurs dans le pays ;
  • Définition d'intervention sectorielle et identification des principales activités à mener dans le pays, également en relation avec la présence d'autres acteurs dans le secteur humanitaire ;
  • Vérification des possibilités de collaboration avec d’autres entités locales du secteur privé et publique, en vue de la promotion d’interventions de développement humanitaire ;
  • Rédaction d’ébauche d’évaluation et de proposition de projet, au cas ou l’occasion se présenterait au cours de cette collaboration.

 

 Activités

  • Contexte :  réalisation d’une analyse ayant le but de comprendre le contexte économique, social et politique, de façon objective, en vue de l’inclusion potentielle de COOPI en termes d’interventions de prévention, de résilience et de mesures de développement ;
  • Bailleurs éventuels : identification et prise de contacte dans les différents domaines, compte tenu des avis d’éventuels partenaires du secteur humanitaire déjà présents sur le terrain ;
  • Société civile, ONG locales et secteur privé : analyse de la présence d’acteurs du secteur privé et d’associations religieuses et laïques, ainsi que ONG locales qui peuvent aider à compléter le cadre du contexte et qui peuvent éventuellement être impliquées, à l’avenir, dans une intervention de développement humanitaire, économique et social ;
  • Acteurs institutionnels locaux : établir les premiers contacts avec les institutions officielles et non officielles (ex. gouverneurs, leader de communauté) toujours en ce qui concerne l'achèvement de l'analyse et en vue d’une collaboration à l’avenir ;
  • Analyse des besoins et intervention sectorielle : analyse d’une hypothèse de travail (secteur, bénéficiaires, zone géographique d’intervention) qui prend en compte le domaine d’activités de la contrepartie institutionnelle locale et d’autres éventuelles acteurs institutionnels (ex. ONGi, agences de Nations Unis) ;
  • Sécurité : analyse générale par zone géographique et des outils à utiliser dans le cadre d'éventuelles interventions futures ;
  • Investissement préparatoires à l’ouverture Pays : analyse générale des opérations logistiques et des couts nécessaires à démarrer un programme (ex. registration, visas, ressources humaines, logistique) ;
  • Ecriture de projets, à savoir la définition et écriture d’une proposition de projet cohérente et complète (partie narrative, financière et tous les annexes nécessaires conformément aux règles de l'appel à projets) en collaboration avec les sièges de COOPI jusqu’à l’envoi au bailleurs, dans le cas où une opportunité concrète se présente pendant la période de consultance ;
  • Collecte des données : collecter les donnés nécessaires (contexte, besoins et réponse humanitaire) dans le but de la présentation d’une proposition complète et organiser les donnés collectés dans un document d’évaluation à attacher à la proposition ;
  • Représentation de COOPI : représenter COOPI de manière productive dans les relations avec les partenaires locaux et les acteurs institutionnels.

 

Les résultats seront présentés par la remise d’un ou plusieurs documents en charge du collaborateur, à rédiger sous la coordination et supervision des référents de COOPI au siège, notamment :

  • Document d’analyse narrative concernant tous les thèmes susmentionnées ;
  • Cartés comprises d’indications géographiques ;
  • Tout document et toute information qui peuvent être utiles pour lancer des interventions ;
  • Brouillons possibles de la proposition de projets, au cas où l'occasion se présenterait ;
  • Rapport de fin de mission à soumettre à COOPI comprenant la liste des contacts et éventuelles informations utiles à la continuité des étapes ultérieures de l'appel à propositions et la mise en œuvre éventuelle du projet.

 

Profil du candidat

Essentiels

  • Expérience minimum 5 ans dans la gestion de projets dans contextes à sécurité précaire ou post-conflit ;
  • Excellente connaissance du Cycle de projet ;
  • Maîtrise des procédures des principaux bailleurs (Commission Européenne, USAID, UN, ECHO etc.) ;
  • Connaissance et expérience écriture projets et budget;  méthodologie de suivi et évaluation souhaitable ;
  • Excellente connaissance de la langue française ;
  • Bonne connaissance de la langue anglaise ;
  • Excellente connaissance du  paquet MS Office.

 

Competences tranversales

  • Forte sens de l’organisation, capacité de prise de décisions en autonomie, responsabilité ;
  • Très bonne attitude au problem-solving et polyvalence ;
  • Forte leadership et diplomatie ;
  • Capacité de  travailler sous pression et gestion du stress ;
  • Capacité de travailler dans un environnement multiculturel avec des personnalités très différentes ;
  • Excellente capacité de travailler en équipe et par objectifs.

 

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

 

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. Depuis 1965, COOPI a réalisé plus de 1600 projets de développement et interventions d'urgence dans 63 pays, employant 55.000 opérateurs locaux et assurant un bénéfice direct à 100 millions de personnes. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l'accès à l'eau, ainsi que le droit à la santé et à l'éducation des communautés les plus pauvres.