Offres d'emploi

Administrateur/trice Pays

marker Niger

COOPI recherche un/e Administrateur/trice Pays au Niger

COOPI est présent au Niger à partir du 2012 ; un  bureau de coordination à Niamey, des bases actives à Diffa, Agadez, Dosso et Tillabéri. Depuis 2014, COOPI est engagée à répondre aux divers crises comme celle  du lac Tchad,  de la frontière avec le Mali et Burkina Faso, l’insécurité alimentaire, la dénutrition et la problématique des demandeurs d’asile, des refugié, des déplacés. COOPI Niger intervienne avec l’appui financier de  la délégation de l’Union Européenne, ECHO, des agences onusiennes (UNHCR, UNFPA, UNICEF, FAO, UNICEF), USAID/OFDA  et DDC.

 

Contexte général

Au commencement du 2019, la situation humanitaire au Niger reste marquée par la persistance de cinq crises majeures : l’insécurité alimentaire, la malnutrition, les déplacements de population, les inondations et les épidémies. Dans la région de Diffa les populations sont confrontées aux effets de la crise prolongée pour les attaques de Boko Haram, le manque de moyens de subsistance et le risque d’une dépendance de l’aide humanitaire qui est en diminution. Des déplacés et des refugiés  sont les populations les plus vulnérables et des réponses aux besoins de protection  sont mises en place.

 

Nous encourageons le personnel international présent dans le pays à postuler.

 

Responsabilités générales

L'Administrateur/trice Pays :

  • assure la correcte gestion administrative/financière et le caractère soutenable de la coordination pays, et des coordinations de zones (si présentes), en préparant les budgets de coordination et en contrôlant la rédaction des budgets des projets ;
  • s'occupe du contrôle des bilans et de la correcte disposition des rapports financiers dans le respect des procédures COOPI et des bailleurs de fonds ;
  • est garant pour le siège, de la justesse et de l'exhaustivité des informations.

 

Responsabilité specifiques

Gestion admin/finance

  • Préparer, en collaboration avec la Cheffe de Mission et vérifie périodiquement le déroulement du budget relatif aux coûts de la coordination générale et des éventuelles coordinations de zone présentes dans le pays ;
  • Contrôler le caractère soutenable des coordinations et des bases ;
  • Vérifier la correcte attribution/répartition des coûts fixes sur les projets ; 
  • Contrôler les coûts non déductibles de la coordination et des projets ;
  • Préparer budget et contrôle économique-financier des projets ;
  • Superviser les nouveaux budgets des projets en conformité avec la planification et le caractère soutenable de la coordination pays/siège de Milan ;
  • Identifier périodiquement, en collaboration avec les chefs de projet, les éventuels administrateurs de zone et la Cheffe de Mission, les engagements économiques et financiers pour la réalisation des activités des projets ;
  • Superviser et contrôler la gestion des liquidités (caisse et banque) et l'envoi des fonds aux projets en fonction des demandes ;
  • Gérer et superviser les financements de la part des bailleurs de fonds pour la réalisation des projets (anticipations et subventions) en mettant à jour les informations qui doivent être envoyées au siège central ;
  • Garantir, en accord avec la Cheffe de Mission, le respect des délais pour la réception des financements ;
  • Proposer, en accord avec l'Administrateur de zone du siège central, à la Cheffe de Mission les priorités pour l'échéancier de la présentation des rapports financiers ;
  • Assurer la correcte gestion et le contrôle de la caisse de la Coordination générale et des bases/éventuelles coordinations de bases et leurs dépenses ;
  • Avoir la responsabilité de la signature sur les comptes courants de l'organisation.

 

Gestion des biens

  • Vérifier le caractère soutenable et la correcte gestion des biens de propriété de COOPI en collaboration avec la fonction logistique pays ;
  • Vérifier la correcte application des procédures de l'organisation relatives à l'achat des biens et à leur gestion.

 

Monitorage économique et financier

  • Vérifier périodiquement, en collaboration avec les chefs de projet et/ou les administrateurs de coordination et les coordinateurs pays/zone, le déroulement économique et financier des projets : état des bilans, déficits, prospectives de dépenses, prévisions financières pour la réalisation des activités.

 

Comptes rendus et audits 

  • Finaliser et contrôler les rapports financiers intermédiaires et finaux à présenter aux bailleurs de fonds, avant de les transmettre au siège central ;
  • Vérifier la justesse des comptes rendus et assurer la correct archivage des données de tous les projets gérés dans le pays ;
  • Assurer la préparation et du déroulement des audits conduits dans le pays et de l'envoi au siège central des documents relatifs aux projets qui doivent suivre un audit en Italie;
  • Il/Elle est préparer l'audit annuel, si celui-ci est prévu dans le pays ;
  • Garantir le fonctionnement correct des différentes bases, coordinations de zone présentes dans le pays en effectuant également des missions de vérification sur place.

 

Gestion RH 

  • Gérer et superviser les administrateurs/comptables locaux qui travaillent à la Coordination ;
  • Assurer la formation des administrateurs des bases de tout le personnel expatrié impliqué dans le processus administratif et contrôler périodiquement le travail effectué ;
  • Aider la Cheffe de Mission pour les standards pour la gestion du personnel local (règlement pour le personnel local) et il/elle garantit le tenue correcte de la documentation relative à l'administration du personnel.

 

Autres 

  • Fournir l'aide technique aux chefs de projet et aux administrateurs de projet et de coordination et contrôler la correcte application des procédures administratives de COOPI et des bailleurs de fonds ;
  • Produire et transmet périodiquement les informations et les données demandées par le siège de Milan en respectant les délais fixés.
  •  Assurer le correct archivage de la documentation administrative du pays (niveau central et périphérique) dans le respect des procédures de l'organisation.
  • S’occuper, en collaboration avec la coordination pays, des relations et des démarches bureaucratiques avec les organismes publics et administratifs du pays (Inspecteurs du travail, Direction Générale des Impôts, banques etc.) et avec les bureaux administratifs et financiers des délégations décentrées des bailleurs de fonds institutionnels.

 

Profil du candidat

Formation/Compétences spécifiques

  • Formation supérieure en Comptabilité/Finance ou équivalent ;
  • Expérience de minimum 6 ans dans une fonction similaire, dans le secteur humanitaire ;
  • Excellente maîtrise des logiciels courants pour la comptabilité et bureautique ;
  • Très bonne maîtrise du français ;
  • Connaissance des procédures des principaux bailleurs (CE, ECHO, USAID, Agences UN) ;
  • Maîtrise de la chaine d’approvisionnement ;
  • Bonne capacité de reporting financier et suivi des audits ;
  • Respect des valeurs/mission COOPI.

 

Compétences transversales

  • Capacité de motiver et accompagner des équipes dans un contexte de changement ;
  • Sens de l’organisation ;
  • Capacité de travail en contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent non confortable.

 

Compléments

  • Connaissance de l’anglais ;
  • Experience dans autres pays africaine franophone ;
  • Preedente experience en COOPI.

 

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

 

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis plus de 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l'accès à l'eau, ainsi que le droit à la santé et à l'éducation des communautés les plus pauvres.