Lac Tchad : la réponse de COOPI à l'urgence
21-11-2016 | di COOPI

Lac Tchad : la réponse de COOPI à l'urgence

Dans le bassin du lac Tchad, des millions de personnes sont confrontées à l'une des plus grandes crises humanitaires au monde. Depuis 2009, les violences perpétrées par le groupe extrémiste nigérian Boko Haram en Afrique centrale et occidentale n'ont jamais cessé et les attaques contre la population locale sont devenues la norme.  Aujourd'hui, la crise a atteint une complexité sans précédent qui rend l'intervention humanitaire difficile et donc encore plus nécessaire : insécurité alimentaire, perte de logements, instabilité des infrastructures et manque de ressources, surtout pour les centaines de milliers de personnes bloquées par le conflit sans accès à l'aide.

LA RÉPONSE RÉGIONALE ET MULTISECTORIELLE

Depuis 2014, COOPI a répondu à la crise par des interventions dans les pays du bassin du lac : Niger, Tchad, Nigeria et bientôt au Cameroun. Plus de 100 000 familles touchées par le conflit ont été touchées dans les régions de Yobe et Borno (Nigéria), dans la région des lacs (Tchad) et dans la région de Diffa (Niger).

La situation d'urgence a nécessité la mise en place d'un programme multisectoriel consacré à la sécurité sanitaire des aliments, à la nutrition, à la protection et à l'éducation, bien que les besoins varient d'un pays à l'autre.  Comme dans le cas du Niger, où l'appui aux réfugiés et aux personnes déplacées passe aussi par la réalisation d'activités récréatives et psychosociales dédiées aux enfants et soutenues par des psychologues. Ou au Nigéria, dans une région où l'on s'attend à ce que 8 500 enfants de moins de 5 ans souffrent de formes aiguës de malnutrition grâce à un système d'intervention qui combine sécurité alimentaire, nutrition et protection des enfants. Ou au Tchad, où 1 500 familles ont bénéficié d'une aide à l'agriculture et à l'élevage, utilisant dans certains cas le système "cash for work" qui offre un travail temporaire aux populations les plus vulnérables.

LONG TRAVAIL SUR LE TERRAIN

Dans le bassin du lac Tchad, COOPI travaille en permanence avec des partenaires internationaux - ECHO, UNICEF, HCR, Coopération suisse, OIM et agences des Nations Unies, et en collaboration avec les autorités locales et les organisations non gouvernementales présentes. Notre engagement reste d'apporter une aide concrète et d'atteindre le plus grand nombre possible de personnes touchées par la crise. Une crise qui, à ce jour, malgré les nombreux signaux d'alarme lancés par la communauté humanitaire internationale, est encore trop négligée.