Niger: art, éducation et droits
16-04-2018 | di COOPI

Niger: art, éducation et droits

«L'art, ainsi que l'animation sportive et culturelle sont de véritables outils pour soulager les tensions, pour permettre aux enfants d'apprendre dans un milieu de vie protégé et positif. Ces activités apportent un complément indéniable au processus d’éducation de l'enfant et l'aident à surmonter les traumatismes et le stress qu'il a vécu et continue de vivre dans la région de Diffa». C'est ainsi que Beto, activiste culturel et président de la Compagnie Arène Théâtre définit ses propres activités.

Les activités que Beto réalise dans le cadre du projet éducatif mis en œuvre par la COOPI dans la région de Diffa et financées par l'AICS (Agence italienne de Coopération au Développement), résultent d'une collaboration désormais bien établie entre la COOPI et Arène Théâtre.

Le projet comprend la production de dix sketches radiophoniques sur les droits de l'enfant , qui seront diffusés dans toute la région et qui devraient être suivis par au moins 4 000 bénéficiaires.

Beto est en train d'en écrire les contenus, de les traduire dans les trois langues locales (Houssa, Fulfuldé et Kanuri) et de les enregistrer, en collaboration avec un deuxième partenaire, l’ONG Alternative Espace Citoyens, un mouvement de la société civile très actif au Niger dans le domaine de la diffusion et de la sensibilisation aux droits de l'homme.

Alternative a formé des enseignants et du personnel de la COOPI pour leur permettre d'animer les sessions d'écoute des sketches dans les classes d'urgence et les centres d'alphabétisation destinés aux enfants et adolescents bénéficiaires du projet.

À l'occasion de la Journée mondiale des droits de l'enfant, les acteurs d'Arène Théâtre ont interprété en direct certains des sketches et animé la journée par une chorégraphie et des compétitions sportives.

L'émission radiophonique qui parle chaque semaine aux jeunes gens de leurs droits est devenue un moment de réflexion et de débat sur des questions fondamentales dans le processus d'éducation et de développement des principes de la citoyenneté active.

Vincent Moussa, responsable des activités artistiques de la COOPI, a organisé des rencontres de création artistique non seulement pour les enfants et les adolescents, mais aussi pour les adultes. Les parents aussi, munis de tissus, de peintures et de crayons, se sont exprimés sur leur idée des droits, en échangeant des opinions et des conceptions sur un thème fondamental pour l'avenir de leurs enfants.

Dans un contexte d'urgence et d'insécurité continue comme celui de Diffa, il s'agit d'offrir aux enfants un moment de plaisir «léger», mais aussi d'échange constructif.