Niger : inauguration du centre maternel et infantile à Tillabéri
18-01-2018 | di COOPI

Niger : inauguration du centre maternel et infantile à Tillabéri


Le centre de santé maternelle et infantile du district sanitaire de Tillabéri (l'une des huit régions du Niger), opérationnel depuis février 2017, est une structure pour enfants souffrant de malnutrition aiguë et sévère, financé par la COOPI en sa qualité de partenaire sanitaire local.  En plus de Marzia Vigliaroni (chef de mission de la COOPI) et du personnel médical local, le président du Conseil régional a assisté à l'inauguration et a, à plusieurs reprises, remercié l’ONG pour ses efforts dans la lutte contre ce phénomène, qui demeure l'une des principales causes de mortalité et de morbidité dans le pays.

Une recherche préliminaire, remontant à 2016, a mis en évidence un taux particulièrement élevé de malnutrition chez les enfants âgés de 0 à 5 ans, mais également parmi les mères et les femmes enceintes. La région souffre également d'une grave situation d'insécurité alimentaire, engendrée par différents facteurs, notamment la pauvreté des ménages, les événements climatiques, les pénuries récurrentes de céréales et de fourrage et l'utilisation d'eau contaminée, en mesure de provoquer une détérioration de l'état nutritionnel des enfants. En plus d’une possibilité qui se révèle très limitée d’accéder aux soins de santé, s’ajoutent des activités extrêmement limitées de suivi, ainsi qu’une sensibilisation insuffisante à l’égard de ce problème de la part des communautés locales, en particulier des gouvernants et des autorités.
C’est justement pour apporter une réponse pratique à ce problème que la COOPI a décidé de poursuivre le travail commencé en 2012, en lançant le "Programme de réduction de la morbidité et de la mortalité des enfants de moins de cinq ans due à la malnutrition aiguë et de répondre aux besoins humanitaires de la population touchée par le conflit armé au Niger". L’ensemble des activités ayant été financées par ECHO a eu pour but de soutenir la prise en charge intégrée de 5 365 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère avec complications médicales (dont 805 à Tillabéri) selon des standards spécifiques appropriés, afin d'assurer la qualité et la gratuité des soins médicaux et d'impliquer activement les communautés locales dans le suivi et dans la lutte contre ce phénomène.
 
En plus d'effectuer des activités de dépistage liées à la malnutrition, le centre maternel-pédiatrique contribuera à fournir aux enfants un soutien psycho-social. Pendant l’inauguration, le personnel de santé local a souligné que le centre contribuera à améliorer l'état psychologique de l'enfant en général, étant donné que « ce dernier, en plus d’avoir besoin de médicaments, a également besoin d’activités récréatives et de recevoir des stimuli appropriés », en soulignant par conséquent l’importance du travail des psychologues et des assistants lorsqu’il s’agit de garantir aux petits patients une croissance heureuse. Un remerciement tout particulier a enfin été adressé à l'Unicef, qui a fourni au centre des équipements et des kits complets, permettant d'apporter un soutien psycho-social.