Niger : l'ambassadrice de l'UE s'est rendue à Tillabery
19-04-2019 | di COOPI

Niger : l'ambassadrice de l'UE s'est rendue à Tillabery

Tillabery est une ville située à 120 km de Niamey, où la malnutrition aiguë entraîne un taux élevé de mortalité et de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans.

Aujourd'hui, les attaques terroristes d’AQMI, d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui opère sur le Sahel de la Mauritanie au Niger en passant par le Mali, et le nombre croissant de déplacés internes aggravent la situation du pays.

La combinaison de ces facteurs a attiré l'attention de l’ambassadrice de l'UE au Niger, Denisa-Elena Ionete, qui est arrivée à Tillabery le 17 avril 2019.

Au cours de sa visite, Tamboura Saidou, chef de projet COOPI à Tillabery et Morena Zucchelli, chef de mission COOPI au Niger, lui ont montré notre Centre de Récupération et d’éducation Nutritionnelle Intensif (CRENI), construit et géré par notre organisation à l'hôpital public régional de Tillabery, comme prévu parmi les activités phare de notre projet « Contribution à la réduction de la mortalité et de la morbidité liées à la malnutrition aigüe sévère des enfants de moins de cinq ans, y compris les cas spéciaux dans un contexte de reprise des activités dans les districts de Tillabéry et d'Ayorou », financé par la Commission européenne (ECHO, direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile).

L’ambassadrice, qui est notamment spécialisée en médecine, a posé des questions très pertinentes et approfondies au personnel médical et infirmier, en se concentrant sur les protocoles utilisés, le type d'aliments enrichis distribués et les stratégies d'allaitement.

Le personnel de COOPI a montré à Mme Ionete où les enfants malnourris sont traités et la salle de jeux, où des sessions psychopédagogiques sont organisées pour les enfants et leurs mères, avant leur sortie de l'hôpital. Nous avons ensuite présenté le calendrier saisonnier des activités : le plan est fondé sur les activités agricoles et sur l'évolution des problèmes de santé, afin de prévenir les crises nutritionnelles dues au manque de nourriture, en utilisant des systèmes d'alarme et de suivi.

Le personnel médical de COOPI du CRENI à Tillabery illustre le calandrier saisonnier

Bien que la visite a pris plus de temps que prévu, l'ambassadrice de l'UE Mme Ionete a été enthousiasmée par les activités de COOPI à Tillabery et a félicité le personnel de COOPI et les représentants du ministère de la Santé au Niger pour l'excellent travail accompli.

Au cours de la journée, Mme Ionete et les autorités locales ont eu un échange de vues conformément à d'autres questions cruciales de sécurité, telles que la fermeture des marchés, l'interdiction des transports et les mauvaises conditions des services de base, qui ont un impact négatif sur le commerce et la vie communautaire.

Au cours des débats, l'accent a également été mis sur les jeunes et sur l'importance de garder les écoles ouvertes : les écoles sont des espaces d'enseignement, mais aussi un refuge sûr pour les jeunes, qui évitent ainsi d'être recrutés par des groupes armés. L'éducation des filles a également fait l'objet de discussions et continuera d'être soutenue pour les sauver des mariages précoces.

Nous remercions l'Ambassadrice de l'UE au Niger Denisa-Elena Ionete, le Gouverneur de la région, le Président du Conseil régional de Tillabery, le Maire de la ville et les représentants de diverses agences des Nations Unies (OCHA, UNICEF, PAM, FAO), d'autres ONG internationales (RDC, Plan International), ainsi que les institutions décentralisées, comme les directions régionales Santé et Éducation, qui ont participé au débat.