Une plateforme d'apprentissage en ligne pour les étudiants nigérians à Diffa
03-01-2020 | di COOPI

Une plateforme d'apprentissage en ligne pour les étudiants nigérians à Diffa

COOPI mise sur l’apprentissage en ligne afin de permettre aux adolescents réfugiés nigérians de poursuivre leurs études à Diffa : grâce au projet financé par HCR, depuis 2014, les étudiants poursuivent leurs études supérieures grâce à une plateforme en ligne, à laquelle ils accèdent depuis cinq différents centres d'enseignement à distance (CED) situés à Diffa, Bosso, Chetimarie, Mainé-Soroa, Kablewa.

Le programme scolaire de la plateforme, inspiré du programme scolaire nigérian ainsi que la certification finale, délivrée directement par l'organisme officiel d'examen du système scolaire nigérian, le National Examinations Council (NECO), ont permis à de nombreux nigérians d'obtenir leur diplôme et de se spécialiser en médecine et en ingénierie informatique au Niger ou de poursuivre leurs études à l'Université américaine du Niger.

Cet important programme d'apprentissage à distance, financé par HCR, se poursuivra en 2020 pour assurer le paiement des services mensuels des directeurs, bibliothécaires et gardiens des CED. En outre, à partir de septembre 2019, les activités ont poursuivi avec le projet « Promotion et le droit à l'éducation: un défi pour les réfugiés, les enfants et adolescents déplacés et les communautés d'accueil privées d'un lieu sûr et inclusif pour l'apprentissage et pour les enseignants dans la région de Diffa, Niger », financé par l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS), qui permettra de continuer à couvrir les paiements mensuels des enseignants, entre autres.

De plus, les cours seront garantis pour l'année scolaire 2019/2020, à la fois en assurant les prestations mensuelles de 33 enseignants nigériens, employés parmi la population réfugiée dans la région, et en renforçant et en améliorant l'accès à la plateforme d'apprentissage en ligne, notamment grâce à la fourniture d'ordinateurs.

Le programme concerne 549 élèves nigérians, dont 136 filles, soit 158 % d'élèves supplémentaires par rapport à ceux qui ont participé à la première phase du projet en 2014. Le programme couvrira également les frais d'inscription aux examens de fin d'études et le transfert de 120 étudiants inscrits en dernière année d'études au Nigeria, afin qu'ils puissent obtenir, d'ici la fin de l'année scolaire en juin 2020, un diplôme officiellement délivré par leur pays d'origine.

Le début de la crise humanitaire du lac Tchad, qui remonte à 2014, a entraîné le déplacement de près de 230 000 Nigérians vers la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, et elle a posé plusieurs problèmes, notamment pour de nombreux enfants d'âge scolaire, qui sont confrontés à une langue différente, en passant d'un système éducatif anglophone à un système francophone, et à des programmes scolaires différents.

Le projet financé par l'Agence italienne pour la coopération au développement promeut le droit à une éducation de qualité pour les réfugiés, les personnes déplacées et les communautés d'accueil. Jusqu'en octobre 2020, il facilitera l'accès à une éducation inclusive formelle et non formelle de qualité dans un environnement sûr pour les élèves de première et deuxième année (4-17 ans) touchés par la crise du lac Tchad à Diffa, une région caractérisée par l'un des indices les plus faibles du pays en termes de scolarisation (59,1% des enfants d'âge scolaire contre une moyenne nationale de 77,7%) et de taux de réussite scolaire (seuls 45,7% des inscrits parviennent à terminer leur scolarité contre 80,2% au niveau national).