Nous défendons les droits des enfants affectés par la crise du Lac Tchad
05-07-2019 | di COOPI

Nous défendons les droits des enfants affectés par la crise du Lac Tchad

À l'occasion de la Journée Internationale de l'Enfant Africain, le 16 juin, nous avons organisé une campagne de sensibilisation sur les droits de l'enfant dans les zones d'intervention du projet « Appui à la protection des enfants touchés par la crise du Lac Tchad ».

Cette initiative, financée par l'Agence Italienne de la Coopération au Développement (AICS) et en consortium avec Action pour la Protection de la Santé, de l'Environnement et de la Lutte contre la Pénurie Alimentaire (APSELPA), s'est déroulée du 17 au 24 juin 2019. Pendant cette formation, 5 238 enfants, dont 2 492 filles et 2 746 garçons, ont participé et ont été sensibilisés à leurs droits et aux services disponibles en cas de besoin.

Scéances de formation à Madikimerom, le 18 juin, sur l'importance de l'éducation

Le droit à l'éducation et à la santé, le droit d'avoir une famille, un nom, une identité et une nationalité, le droit de jouer, le droit d'accéder à l'information et d'être protégé des châtiments corporels ont été parmi les thèmes principaux abordés lors des séances de sensibilisation.

Des jeux de rôle, des boîtes à images et des témoignages ont été utilisés pour impliquer directement les enfants, qui se sont montrés très curieux.

« Pourquoi force-t- on les enfants à travailler ? », « Pourquoi un enfant entre dans l’armée ? », « Comment peut-on obtenir un acte de naissance ? », « Comment peut-on faire pour trouver les bons fruits à manger ? », ces sont quelques-unes des questions que les garçons et les filles ont posé pendant les séances.

Comme le souligne Veronica Marcon, cheffe de projet de COOPI pour la protection de l'enfance au Tchad, « les séances de sensibilisation ont été très appréciées par les parents aussi, qui ont compris l'importance de l'éducation des enfants, d’avoir une alimentation plus diversifiée et plus saine et d’écouter leurs enfants ».

Le projet « Appui à la protection des enfants touchés par la crise du Lac Tchad » a débuté en mars 2019 et vise à promouvoir et protéger les droits des enfants affectés par la crise du lac Tchad, c'est-à-dire les réfugiés, les déplacés internes et les enfants des communautés dans le département de Mamdi au Tchad.

À l'issue du projet, prévu pour août 2020, nous misons sur l’amélioration du bien-être psychosocial des enfants et l’engagement des membres des communautés, afin de créer et de promouvoir des environnements plus sûr pour les enfants. Suivant cette logique, nous nous concentrerons sur l'égalité des sexes, l'éducation des filles, les mariages forcés et la violence basée sur le genre, afin d'assurer la protection et la dignité des bénéficiaires et de leur permettre d'accéder aux soins médicaux et aux services de base sans discrimination.