Tchad. Le dialogue communautaire comme solution aux conflits
28-02-2020 | di COOPI

Tchad. Le dialogue communautaire comme solution aux conflits

Le 10 Décembre 2019, à la Maison de la Culture de Bol, a eu lieu la deuxième Animation des dialogues communautaires, dans le cadre du projet COOPI « Appui à la protection des enfants affectés par la crise du lac Tchad », financé par L'Agence Italienne de Coopération au Développement (AICS). L’événement avait comme but celui de se confronter sur des thématiques tels que les droits des enfants, la résolution pacifique des conflits et la cohésion sociale, avec l’objectif de trouver les mécanismes de résolution de conflit intercommunautaire et de chercher les pistes de solutions concrètes pour la mise en œuvre pratique. Au total 80 personnes, dont 20 femmes et 60 hommes, ont pris part à cette activité. Parmi eux des chefs de village, des imams et les relais communautaires des hommes et des femmes.

La rencontre a eu un grand succès, car il a permis la création des moments de confrontation entre les membres des différentes communautés qui partagent des problématiques similaires de cohabitation. Le moment de partage sur les vécus et sur les difficultés que connait chaque communauté a été, en effet, très riche et une expérience nouvelle car quelques communautés n’avaient jamais bénéficié d’un moment de mise en commun de leurs expériences. À ce propos, le délégué à remercié le consortium COOPI/APSELPA pour cette initiative de regrouper les leaders communautaires de 20 différentes localités en soulignant l’importance de promouvoir la cohésion communautaire pour pérenniser la paix.

Les problématiques examinés par les groups ont été nombreuses. Ainsi, les chefs de village ont souligné comme les inégalités sociales, l’ignorance, l’injustice, les rancœurs sont à la base des conflits entre les communautés. Les imams ont affirmé l’importance de prendre en compte leurs avis concernant les recherches de la paix et la nécessité de créer des écoles coraniques pour les enfants. Les relais communautaires des hommes ont centré leur débat sur les conflits entre agriculteurs et éleveurs et les limitations qu’il y a dans le conflit entre agriculteurs. Enfin, les relais communautaires des femmes ont fait de propositions comme l’importance d’inculquer dans l’esprit des enfants la culture de la paix, celle de privilégier les dialogues intercommunautaires et celle de préconiser les valeurs de la paix au sein des familles.

Rencontre à la Maision de la Culture de Bol

Les participants n’ont pas hésité de faire ressortir les problèmes qu’ils vivent quotidiennement et de proposer des initiatives pour la recherche de la paix dans leur communauté respective. Les échanges sur les différents aspects engagés pendant ce moment ont été fructueux, chacun a pu apporter sa contribution pour la consolidation de la paix dans sa localité respective.

Avec cette animation COOPI a réussi à renforcer la résilience et le processus de la consolidation de la paix durable entre les différentes communautés hôtes et les déplacés en ouvrant un canal de communication clair pour répondre aux conflits d’intérêt, et à améliorer la cohabitation pacifique et la cohésion à travers les dialogues permettant de rechercher les maux qui mettent à mal le vivre ensemble convivial des différentes couches sociales.