Crise du Lac Tchad. Protection et éducation des enfants: est-ce possible?
02-08-2018 | di COOPI

Crise du Lac Tchad. Protection et éducation des enfants: est-ce possible?

COOPI et Handicap International (HI) travaillent ensemble pour améliorer la qualité de vie des populations affectées par la crise du Lac Tchad en cherchant à réduire les causes profondes de vulnérabilité dans la zone (pauvreté, insécurité alimentaire, accès limité aux soins de santé et à l’éducation), se focalisant en particulier sur les enfants les plus vulnérables et les filles, qui ont souvent plus de difficulté à accéder à l’aide freinant ainsi le développement de tous.

COOPI, l’une des seules ONG positionnées sur l’ensemble de la région, en partenariat avec HI, interviendront avec une stratégie basée sur 2 secteurs différents: l’éducation (adaptée aux besoins des enfants appartenant au contexte spécifique de la crise du Lac Tchad et inclusive des enfants avec des besoins particuliers) et la protection (aussi soutien psychologique) pour assurer aux enfants et à leurs familles un espace où vivre hors de danger. Ces deux secteurs seront soutenus par un projet de soutien économique pensé pour aider les familles plus vulnérables et seront développés avec une approche qui tient compte des différents besoins des individus les plus vulnérables avec des besoins spécifiques, comme les filles ou les enfants handicapés.

Stephen Tull, Coordinateur Résident du Système des Nations Unies et Coordinateur Humanitaire au Tchad a dit: «Dans le contexte de pauvreté chronique et de faible développement humain au Tchad, un consensus émerge au sein de tous les acteurs que les vulnérabilités profondes, et souvent chroniques, qui affectent les populations tchadiennes nécessitent non seulement des programmes humanitaires d’urgence mais également des programmes de développement mieux ciblés sur les causes profondes de ces vulnérabilités».

Le projet, "Accompagnement à la protection et à la scolarisation inclusive et de qualité des enfants déplacés et autochtones par la crise du Lac Tchad", s'inscrit dans la stratégie de COOPI de transition à 4 ans dans la Région du Lac et dans l’approche sur l’éducation dans les situations d’urgences prônée par l’EU Humanitarian Aid (ECHO) aux se situe la problématique de l’intervention, exacerbée par la crise du Lac, conformément aux standards minimum de protection de l’enfance dans l’intervention humanitaire. Le projet couvrira la sous-préfecture de Bol et touchera directement 21.288 personnes vulnérables dans 24 communautés scolaires. Le projet est pensé en synergie avec les actions menées par les autres acteurs qui travaillent dans la zone intéressée, c'est à dire les ONGs, UNICEF, et le Ministère de l'Education Nationale, avec le but de favoriser une complémentarité des actions.

COOPI dispose d'une expertise importante en éducation en situation d'urgence et protection de l'enfance dans la région du Lac Tchad et aussi au niveau régional. Depuis 2015 COOPI a à son actif plusieurs projets encore en cours, ainsi que des projets d'éducation au Niger pour les populations hôtes, réfugiées, retournées et déplacées et des projets de protection et éducation en Nigeria, au Cameroun et à N'Djamena.

COOPI travaille en partenariat avec HI, présent en Tchad depuis les années 1990, qui a une expertise en action contre les mines, assistance aux victimes et de réadaptation physique des personnes handicapées et vulnérables. La présence de ce Consortium dans la région du Lac a permis d'amorcer un début d'amélioration de la situation dans les secteurs de l'éducation de la protection et de l’inclusion et est vu comme un des acteurs clés pour réduire les besoins d’aide humanitaire des populations de cette région.