Niger. Éducation de qualité pour plus de 21.000 enfants de Diffa.
19-03-2020 | di COOPI

Niger. Éducation de qualité pour plus de 21.000 enfants de Diffa.

En Mars 2019, COOPI a lancé le projet d’éducation en situations d’émergence dans la région de Diffa (sud-est du Niger), financé par l’Agence Italienne de Coopération au Développement (AICS) : « Promotion et le droit à l'éducation » adresse plus de 21.000 enfants et adolescents qui sont réfugies, déplacés ou membres des communautés hôtes auxquels manque un lieu sécurisé pour l’éducation.

Pendant le premier année, COOPI a mené différentes activités nécessaires au projet, comme par exemple l’amélioration des écoles, la sensibilisation communautaire sur l’importance de la scolarisation des enfants, la formation des professeurs sur la pédagogie et la méthodologie didactique et le support psychologique.

En particulier :

61 classes avec une structure évolutive ont été construit – 12 sont encore en réalisation. Toutes équipées de mobilier scolaires (bureaux, chaises, postes de professeurs, tableaux) et de dispositifs pour se laver les mains.

Une des nouvelles classes

358 enseignants (74% femmes) des 56 écoles bénéficiaires ont pris part à des formations sur la pédagogie et la méthodologie didactique et ils ont reçu 400 livres et manuels sur le Français et les mathématiques.

20 jardins scolaires ont été installé dans les mêmes écoles avec le but de construire un laboratoire sur l’éducation alimentaire et sur la cultivation des plants et des produits adaptés aux territoires locaux. En même temps un jardin pour les parents a été créé, afin qu’ils puissent cultiver et vendre les produits pour payer les dépenses de l’école.

Jardin scolaire de Diffa

En plus, 441 membres des associations scolaires des parents ont reçu support dans le renforcement de leurs compétences sur la gestion des conflits et sur la prévention des violences de genre. Nombreux clubs ont été activé dans 30 écoles afin de créer un espace de débat pour les étudiants où échanger de vues sur des thématiques comme la violence de genre. Enfin, un mécanisme de notification des risques et des incidents a été installé dans toutes les écoles bénéficiaires.

Dans la région de Diffa, depuis la crise humanitaire du 2015, 106.925 enfants (en 2019) âgées de 4 à 7 ans (51% filles) ont été enregistré dans une situation de vulnérabilité et sauf une éducation de qualité (HNO, 2019). L’objectif du projet, que terminera en octobre 2020, est l’amélioration de l’accès et de la qualité du système éducatif dans 56 écoles primaire et 4 écoles secondaires dans les départements de Diffa, Maine Soroa et Nguigmi, en garantissant un accès à une école de qualité, sécurisée et protégée à environ 21.249 mineurs